Intégration des réflexes archaïques

Donner du peps à votre cerveau !

Devant l'accroissement du nombre de personnes souffrant de déficit posturaux, de syndromes d'épuisement professionnel, d'enfants en échec scolaire, l'intégration des réflexes dits archaïques, une approche  enrichie par les récentes découvertes en neuro sciences.

 

Que sont Les Réflexes archaïques ?

 

Appelés aussi  réflexes primitifs ou archaïques  ce sont des programmes moteurs essentiels à notre survie et à notre développement physique, intellectuel et émotionnel, ils sont là pour nous accompagner au quotidien et nous procurer bien être, aisance, et succès dans nos activités de chaque instant qu'elles soient physiques, cognitives ou émotionnelles.

Ils procurent joie, détente, assurance, confiance, audace, sécurité.

 

Programme  constitué de schémas moteurs innés spécifiques, ensemble d'éléments: physique, chimique, thermique, pour chacun de nous ils font partie de notre héritage ancestral.

 

Ils sont notre base sur laquelle nous allons nous construire, nous organiser et faciliter nos apprentissages car leur rôle est fondamental pour les apprentissages et  vous le savez, la vie n'est qu'apprentissage.

 

Avec la pratique régulière de mouvements rythmiques, les participants observent des changements majeurs:

  • L’insomnie, le sommeil, manque d’énergie.
  • Le stress, l’angoisse et l’anxiété.
  • La fatigue et le sentiment d’épuisement.
  • La capacité d’adaptation face au changement.
  • La confiance en soi, l’estime et l’écoute de son rythme.
  • Sentiment d’être désaligné, non centré, manque de connexion avec ses talents.
  • Manque de concentration, défis d’attention ou d’impulsivité (TDA, TDAH).

 

 

 

Le programme d'intégration des réflexes a pour objectif de redonner une seconde chance au cerveau de re dynamiser sa plasticité!


 

 

Pour qui ?

 Les consultations en intégration des réflexes archaïques (ou primitifs) s’adressent aux bébés, aux enfants et aux adultes.

Les séances d’éducation permettent de progressivement (re)construire les bases des réflexes archaïques grâce à un programme de mouvements spécifiques et de stimulations sensorielles (tactile, proprioceptive, vestibulaire, visuelle et auditive).

Ce sont des techniques douces, non invasives et respectueuses de l’enfant et de l’adulte.

Les séances individuelles durent en général entre 45 minutes et 2 heures en fonction de l’âge et des difficultés de l’enfant ou de l’adulte.

La première séance permet de faire une évaluation du niveau de développement des réflexes.

Dans les suivis d’enfants, la famille est pleinement intégrée dans le processus d’éducation et lorsque cela s’avère nécessaire, des exercices simples seront proposés pour la maison.

L’intégration des réflexes peut se faire en complément d’un suivi en orthophonie, psychomotricité, ostéopathie, orthodontie, réflexologie, etc.

Le praticien n’est en aucun cas habilité à établir un diagnostic médical.

Il prend en compte les traitements mis en place par le corps médical. Les techniques proposées ne sont en aucun cas de la médecine et ne remplacent ni un avis ni un traitement médical.

Un ou plusieurs des signes suivants peuvent être présents chez les personnes ayant certains réflexes non intégrés.

Moteur et physique :

Retards moteur (se retourner, ramper, quatre pattes, marcher, parler, sauter, etc.).

Difficultés de coordination et d’équilibre. (enracinement, etc.)

Tonus musculaire faible dans le haut /bas du corps.

Déficits posturaux.

Marche sur la pointe des pieds.

Difficultés à nager la brasse.

Difficultés à faire du vélo.

Troubles « dys» (dyslexie, dyspraxie, dysphasie, dysgraphie, etc.).

Sensibilité sensorielle (son, lumière, toucher, odeur).

Mal des transports.

Énurésie.

Cognitif :

Troubles « dys » (dyslexie, dyspraxie, dysphasie, dysgraphie, etc.).

Déficit d’attention.

Difficultés de concentration.

Difficultés de mémorisation.

Agitation, hyperactivité.

Difficultés d’apprentissage.

Difficulté à s’organiser.

Retard langagier.

Tendance autistique.

Émotionnel :

Anxiété, peurs irrationnelles.

Angoisse de séparation.

Faible résistance au stress.

Fragilité émotionnelle.

Hypersensibilité.

Manque de confiance.

Mauvaise estime de soi.

Agressivité.

Timidité.

Isolement.

Difficultés à se défendre.

Plus spécifiques aux enfants :

·      N’aime pas les activités physiques.

·      Rencontre des difficultés pour faire des exercices simples de coordination (sauter à la corde).

·      Se cogne un peu partout, trébuche fréquemment.

·      A mis longtemps avant de savoir nouer ses lacets, mettre ses boutons.

·      A eu beaucoup de difficultés pour apprendre à faire du vélo.

·      Marche sur la pointe des pieds.

·      A les semelles de ses chaussures inégalement usées.

·      N’arrive pas à se tenir assis sans être “couché” sur la table.

·      Enroule ses jambes autour des pieds de sa chaise.

·      S’assoit sur une jambe ou en W.

·      Tient son crayon très serré et écrit de manière très appuyée.

·      A une écriture très irrégulière.

·      N’aime pas écrire.

·      Mémorise avec difficulté.

·      N’aime pas lire.

·      Rencontre des difficultés pour s’exprimer.

·      Énurésie.

·      A des difficultés à se concentrer, à rester attentif.

·      A besoin de bouger tout le temps.

·      Rencontre des difficultés pour s’organiser.

·      Se comporte de façon impulsive.

·      Se montre hypersensible sur le plan émotionnel.

·      Déteste les imprévus ou les changements dans ses habitudes.

·      Supporte mal les séparations.

·      Semble anxieux, a des difficultés pour s’endormir.

·      Manifeste un comportement agressif.

·      N’a pas confiance en lui.

·      Se montre très timide.

·      Est en prise avec une phobie.

·      Difficultés à communiquer avec son entourage.

 

Plus spécifique aux adultes :

  • Difficulté à se sentir ancré, enraciné.
  • Difficulté à se sentir présent.
  • Difficulté à faire des choix.
  • N’arrive pas à aller au bout de ces projets.
  • Difficultés pour peindre le plafond.
  • Difficultés pour monter ou descendre les escaliers mécaniques.
  • Stress.
  • Anxiété.
  • Fatigue chronique.
  • Burn out.
  • Manque de joie de vivre.
  • Déprime.
  • Faible motivation.
  • Manque de confiance en soi.
  • Mauvaise estime de soi.
  • Timidité excessive.
  • Difficultés relationnelles.
  • Difficultés de communication.
  • Difficultés d’affirmation.
  • Prise de parole en public difficile.
  • Hypersensibilté émotionnelle.
  • Peur de l’inconnu.
  • Peur de la séparation.